Actualités

Zahira s’adresse aux jeunes filles marocaines : une lettre lucide et pleine d’espoir

Zahira

Grâce à vos dons, RIM a offert à Zahira (héroïne du film Sur le Chemin de l’Ecole) les conditions d’études nécessaires pour réussir son bac, aujourd’hui elle est à Paris pour poursuivre ses études et devenir docteur en médecine. Avec le recul nécessaire après ce changement de vie, elle nous a adressé une lettre à l’attention des jeunes filles rurales marocaines : lucide, bienveillante, elle souhaite faire de son expérience non pas un modèle de réussite, mais une preuve qu’il n’y a pas de fatalité, que l’éducation, l’instruction sont des outils puissants pour sortir de la pauvreté. Voici sa traduction…

Bonjour à toutes, J’espère que vous allez bien, je voudrais juste vous dire que vous avez une très grande chance de continuer vos études, et il faut être conscientes de ça, car vous savez bien qu’il y a beaucoup de filles qui rêvent de cette chance, alors mon conseil pour vous c’est de faire tout votre effort pour être bien cultivées et bien éduquées, parce que c’est nous qui pouvons changer notre société et nous sommes l’espoir du Maroc pour un bon avenir et on peut même changer le monde.

Il faut savoir qu’il n’y a pas d’impossible. Vous pouvez arriver à tous vos rêves mais il faut juste avoir une volonté forte et travailler sur elle, et il faut aussi vous aider entre vous car l’humanité est une bonne chose, et pour pouvoir travailler bien il faut avoir des objectifs devant vous car plus les objectifs sont grands plus vous travaillez plus. Et je vous conseille de travailler sur les langues pour pouvoir communiquer avec les autres et pour être ouvertes sur le monde et apprendre des expériences des autres , je vous dit tout ça car j’avais le même parcours que vous et je sais qu’il y a des choses difficiles parfois mais c’est nous qui pouvons les changer et les rendre simples pour les autres générations. Finalement, je vous souhaite la réussite et toutes les bonnes choses dans votre vie et je sais bien que vous faites une grande chose d’aller à l’école et de faire un défi à votre condition Mes respects à vous et aux gens qui s’occupent de vous. Bonne chance. Badi Zahira


Remise des vélos le Samedi 19 Septembre 2015 au village de Tnine Lgharbia

A la rencontre du Maroc qu’on aime, actif, dynamique, généreux et solidaire !

Publié lundi 21 septembre 2015

velos1

 

Le village de Tnine Lgharbia est situé à 26 kilomètres de la ville de Oualidia, vers l’intérieur.

Les campagnes « Un vélo pour ne pas quitter l’école » ont démarré dès 2009, et 70 vélos ont été financés par RIM et remis aux enfants les plus démunis, écolier(e)s et collégien(ne)s, pour faciliter leurs trajets quotidiens jusqu’à l’école.

La campagne de levée de fonds effectuée l’été 2015 a permis l’achat à Marrakech de 30 nouveaux vélos, et la cérémonie de remise a eu lieu le Samedi 19 Septembre 2015. Nous étions 3 de l’association RIM à nous être déplacés (à nos frais bien entendu) : Dominique Fulchi, qui a tissé des liens de longue date avec l’association locale, « Association de l’Amitié pour la Culture et le développement », et qui a géré la mise en œuvre concrète du projet, Ali Benkirane, membre du bureau de RIM, et Wafa Skalli, Présidente.

Avant le départ, l’équipe de RIM s’était mobilisée, et avait mobilisé les amis de RIM au Maroc, aussi bien pour la commande, le transfert et la préparation des vélos.

Le jour de la cérémonie, des discours des institutionnels, des associations et du corps enseignant, tous expriment combien cette chaine de générosité aboutit à des résultats concrets : permettre à des jeunes de construire leur avenir. Nous sentons que nous sommes dans un environnement où il existe une véritable dynamique de groupe, avec une bonne entente entre enseignants, directeurs d’école et de collège, et association locale. Puis vient l’heure de la distribution, un bonheur partagé !

velos2

 

Nous sommes ensuite conviés à un repas délicieux organisé par l’association locale, suivi par une réunion de travail pour consolider le bilan des vélos transmis les années précédentes, et le mode de fonctionnement pour un suivi le plus efficace possible.

Nous allons ensuite visiter l’école Badr, seule école rurale ayant obtenu le label «Pavillon vert» en zone rurale, et dont quelques réalisations sont visibles sur le site http://littoraldurable.ma/fr/eco-ecole-ecole-badr-de-tnine-gharbya/. Nous sommes réellement impressionnés par l’enthousiasme, l’engagement et la créativité du directeur d’école et d’une enseignante qui nous montrent avec fierté les merveilleuses réalisations des enfants à partir d’objets et de matériaux recyclés, et qui nous évoquent la pièce de théâtre qu’ils ont écrite et montée, et que les enfants ont joué jusque dans le théâtre municipal de Safi !

Nous repartons enfin en fin d’après-midi, heureux d’avoir vu de manière concrète l’aboutissement de toute une chaine solidaire. Nous voulons partager avec tous les donateurs, et tous les membres et amis de RIM, ce plaisir. Oui chaque action compte, et plutôt que de maudire l’obscurité, une belle petite bougie a été allumée à Tnine Lgharbia. Merci à toutes celles et tous ceux qui ont rendu cela possible.